Achats en ligne : Plus de simplicité, mais gare aux arnaques !

Publié le par Alice Battarel - Xavier Cornec

Les achats et ventes en ligne sont devenus une pratique très courante. Selon la FEVAD, ( Fedération de l'E-commerce et de Vente à Distance) une hausse de 8% au dernier trimestre 2011 du nombre de transactions en ligne en France.. On parle de "cyberconsommation"

Nombreux sont les sites proposant l'achat en ligne de bien ou de services. Voici une estimation du nombre de visiteurs par mois pour le 4ème trimestre 2011 par la FEVAD

 

 

 

 

Comme le représente ce tableau, les enseignes sont très diverses et tous les types de marchandises ou de services peuvent aujourd'hui s'acheter par internet. Hi-Tech, Alimentaire, Voyages, occasions !

 

Mais qu'en est-il de la sécurité du paiement sur Internet?

 

Comment s'assurer que la bien commandé va bien nous parvenir une fois la transaction effectuée?

A l'instar de Paypal, de nouveaux intermédiaires se sont créer, tout en constituant un portefeuille en ligne qui ne donne l'argent au vendeur que lorsque l'acheteur confirme bonne réception de la commande.

C'est un service très courant sur des sites d'achats de particulier à particulier, comme sur Priceminister.

Le cyber consommateur devra également être vigilant sur les conditions de paiement, et ne pas choisir un site au hasard.

 

ASTUCE : Lorsque vous effectuez un paiement en ligne, assurez-vous que l'URL soit affiché sous forme protégée, à savoir https

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jugon-Fort 07/03/2012 22:03

Savez vous comment peut on prouver une fraude après en avoir été victime ?

les services de l'internet 08/03/2012 17:21



La règle générale est que les banques ne remboursent le paiement en cas de fraude que si l'identité du possesseur de la carte n'a pu être établie. Autrement dit : si vous n'avez pas saisi le code
d'identification à quatre chiffres. Les banques ont en effet le moyen de vérifier après coup si le code a été saisi ou non. Ces informations leur proviennent le lendemain de l'achat avec tout le
détail des opérations. Si le client est disculpé, les montants de la fraude sont à la charge des banques.


En effet:


- En cas d'utilisation non autorisée, signalée comme telle par le porteur de la carte, la banque (ou l'établissement émetteur de la carte) doit rembourser les sommes constestées, INTEGRALEMENT,
et SANS DELAI.
- Le seul moyen pour la banque de ne pas rembourser est d'apporter la preuve que le porteur de la carte a été négligent ou tente de frauder. Attention, les banques s'arrogent parfois le droit de
refuser le remboursement en affirmant au porteur "pour telle ou telle raison, vous avez été négligent", or ce n'est pas à elles, mais au juge, de décider ainsi. Concrétement, la banque doit
rembourser, puis saisir le tribunal compétent qui au vu des éléments apportés par elle pourra éventuellement dire que le porteur a fait preuve de négligence. Dans ce cas, il devra rendre à la
banque les sommes qui lui ont été remboursées. Ce point est bien souvent ignoré avec une superbe mauvaise foi par les banques, qui essaient de faire croire au porteur qu'elles ont le droit de ne
pas rembourser et que c'est au client de saisir le juge s'il n'est pas content (alors que c'est exactement l'inverse).


Nous vous rappellons que dès que vous remarquez la disparition de votre carte bancaire, il faut faire déposition à votre banque immédiatement.



François - Romaric 07/03/2012 14:40

Pensez-vous que l'existence de la fraude par internet puisse faire obstacle aux développement des achats en ligne ? Si oui, quels sont les éventuels remèdes ?

les services de l'internet 08/03/2012 17:43



L'existence de la fraude sur Internet n'est pas un réel obstacle au développement des achats en ligne, en effet on peut tout autant se faire avoir (vol, erreur...) en allant dans les magasins.
Cependant il est vrai que comme partout il faut être prudent. Pour cela, plusieurs moyens existent:


Préférez faire vos achats sur des sites reconnus (ex: Amazon, fnac, sncf, dell, apple...) référencés dans des magazines ou que vos amis ont l'habitude d'utiliser.


Identifiez les coordonnées du commerçant : lisez les conditions générales de vente, assurez-vous que le site mentionne les conditions d’annulation, de retour et de remboursement
de la commande.


Vérifiez que le site est sécurisé lors de l’achat : pour cela, l’adresse URL du site doit commencer par « https » au lieu de l’habituel « http », et il doit y avoir un cadenas
dans la fenêtre de votre navigateur internet.


Lorsque l’achat est effectué, gardez bien les messages de confirmation, au cas où vous auriez besoin de faire une réclamation.


Faites attention aux "faux-mail" de banques (Paypal par exemple) vous indiquant de reconfirmer vos coordonnées ou identifiants. Ces mails vous renvoient sur un faux site de la
banque et volent vos informations. Inutile de préciser que les conséquences peuvent être très fâcheuses.


 


Une autre solution, plus radicale, est de payer sans donner son numéro de carte bancaire. Pour cela, renseignez vous auprès de votre banque pour obtenir un e-numéro, c'est à dire
un numéro de carte bancaire temporaire.


Vous pouvez également vous inscrire sur Paypal ou Google Checkout qui permettent de payer sans donner votre numéro à chaque transaction (seulement une fois à l'inscription) et
possèdent de nombreux moyens de sécurité (mais attention aux "faux-mail" Paypal !)


 


Voila, j'espère qu'avec tout ça, vous pourrez éviter les déconvenues sur la toile ! ;)


-



Demarly-Boubal 07/03/2012 13:29

Les banques proposent aujourd'hui des systèmes de payement en ligne qui permettent de ne pas donner son numéro de Carte Bancaire directement, en se servant de confirmation par sms, et de codes
sécurisés. Pouvez vous nous en dire plus sur cette méthode ?